ITALIE: La Course des Cierges où le vainqueur est d’office…

L’équipe jaune de Saint Ubaldo! Tricherie? Pas du tout, vous répondront les Eugubins qui célèbrent aujourd’hui la millénaire Festa dei Ceri (Fête des Cierges) en l’honneur du saint patron de la ville… Ubaldo pardi!

Nous sommes au coeur de l’Italie profonde, dans la région d’Ombrie, à Gubbio, petite bourgade d’environ 30.000 habitants. Fin d’après-midi, les trois équipes sont sur les starting blocks. Pour les différencier, les hommes, tous vêtus de pantalons blancs et d’écharpes rouges à la taille, portent des chemises colorées selon le saint représenté: jaune pour San Ubaldo (patron des maçons), bleue pour San Giorgio (protecteur des artisans) et noire pour San Antonio (protecteur des paysans).

ceri01-1

Chaque équipe porte un cierge, c’est-à-dire un énorme appareillage en bois mesurant 7 mètres de hauteur, pesant 300 kg et dont le  sommet est couronné de la statue du saint respectif. Emmanché verticalement sur des brancards en forme de H, chaque cierge peut alors être transporté à l’épaule.

ceri-4x2009-sfocatura_0  Ceri-Di-Gubbio-Yellow-and-Blue-at-the-Corner-1024x655

img_1418

18h: le coup d’envoi est lancé! C’est parti pour une course folle et effrénée dans les petites rues médiévales de Gubbio, depuis la Grande Place qui relie le Palais des Consuls jusqu’au sommet du mont Ingino, dans la Basilique de Saint Ubaldo. Dans l’ordre de départ, les premiers à partir sont bien sûr les ceraioli (ciriers) d’Ubaldo, suivis de ceux de Giorgio et enfin, l’équipe d’Antonio.

A présent, tout se joue sur l’habilité, la force et l’expérience des porteurs pour mener “sain et sauf” chaque cierge à la Basilique, en évitant les chutes, les murs, les fenêtres et surtout les oscillations périlleuses. La hauteur des cierges, la vitesse et la difficulté du parcours sont autant d’éléments qui rendent la course extrêmement difficile mais passionnante.

Festa dei Ceri ,San Ubaldi,15.May

Festa dei Ceri ,San Ubaldi,15.May

A l’arrivée, ô surprise, le saint vainqueur est San Ubaldo! Depuis plus de mille ans, le gagnant, tout comme le programme de la fête, est immuable. C’est, en effet, une des manifestations les plus anciennes et connues du folklore italien, les ceri (cierges) étant le symbole de l’étendard et du drapeau officiel de l’Ombrie. Depuis 1160, les Eugubins célèbrent la Festa dei Ceri à laquelle participe toute la population de Gubbio. Celle-ci s’y prépare d’ailleurs toute l’année. C’est une fête tellement ancrée dans les traditions que même pendant la guerre, en l’absence d’hommes, ce furent les femmes qui prirent la relève et portèrent les cierges.

Dans les semaines à venir, deux autres courses seront organisées afin d’initier les plus jeunes à la tradition. Pour la Corsa dei Ceri Mezzani (cierges moyens), les porteurs seront choisis parmi les adolescents tandis que la Corsa dei Ceri Piccoli (petits cierges) fera courir les enfants, les appareillages étant bien entendu remplacés par des copies réduites et plus légères.

Corsa dei Ceri Mezzani, Gubbio, 2012

Corsa dei Ceri Mezzani, Gubbio, 2012

Publié dans Italie | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

ETATS-UNIS: Le Super Bowl de la barbac

Vous pensiez être le roi du barbecue? Venez donc plutôt faire un tour du côté de Memphis où rivalisent, en ce moment, les plus grands fumeurs de la planète à l’occasion du Championnat du monde de barbecue… le Super Bowl du cochon!

12_bbqlogoyearMais ne vous y trompez-pas! Ici, point de petit steak saignant, ni de merguez sur le grill ou à la broche. Aux Etats-Unis, on ne badine pas avec le BBQ. Pour l’Oncle Sam et ses compatriotes, le barbecue, c’est une science, un sport national même, que certains pratiquent à haut niveau. Et qui dit sportif professionnel, dit bien sûr matériel de compétition.

Ainsi, tôt ce matin, des centaines d’équipes venues du monde entier sont arrivées, flanquées de leurs remorques-fumoirs. Certaines valent jusqu’à 150.000 dollars! Cette année encore, « il y du niveau »… Alignés tout le long du fleuve, les participants vont, durant 3 jours, s’affronter pour les titres de Champion du Monde de barbecue « Meilleures côtes », Champion du Monde « Meilleure épaule », Champion du Monde « Meilleur porc entier », etc. Des prix seront également décernés pour les petites catégories comme les sauces et autres éléments de la cuisine barbecue.

wcbcc-hero_mini

Mais comment devient-on Champion du Monde de barbecue?

kingsford-tour-champions-2015Pour commencer, n’importe qui ne peut pas se présenter à la compétition. La participation se fait sur base de présélections selon certains critères. Ensuite, durant le championnat, près de 500 juges triés sur le volet (par sélection également) estimeront d’une part, la qualité de la cuisson et de cinq aliments différents, d’autre part, les systèmes de cuisson du porc. Les recettes sont bien entendu précieusement gardées secrètes.

3993175Toutefois, la base reste la même pour tous: une bonne viande et des morceaux de bois pour l’arôme de la fumée, le tout rôtissant 8 à 10 heures… Et c’est là qu’intervient toute la science du champion: le type de bois utilisé, trempé ou non dans l’eau, le frottement (ou pas) de la viande avec des épices, son humidification (ou non) au vinaigre, le type de sauce plutôt sucrée, plutôt salée,  … Vous l’aurez compris, ne devient pas Champion du Monde qui veut! Ni d’ailleurs Ms Piggy Idol…

Ms-Piggie-Idol

En fait, ce concours constitue le troisième des quatre grands événements du Festival « Memphis in May », célébration d’un mois internationalement reconnue et comprenant également le « Beale Street Music Festival », la « Semaine internationale » consacrée à un pays mis à l’honneur (la Pologne pour 2015) et d’ici quelques jours, le « Sunset Symphony » (concert de musique classique).

6830736_G6_fap-2015

 12_bbqlogoyear images

Publié dans Etats-Unis | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

ESPAGNE: On s’fait un patio après le boulot?

Direction Cordoue, Sud de l’Espagne, 32° à l’ombre… Un doux parfum de jasmin et de fleurs d’oranger flotte dans les ruelles du vieux quartier. En fond sonore, des notes de flamenco rythment cette douceur de vivre. On s’fait un p’tit patio après le boulot?

C’est en tous cas ce que les Cordouans vous invitent à faire à l’occasion de la Fête des Patios. Tradition séculaire remontant à l’Antiquité romaine, les patios de la vieille ville  se parent, pendant douze jours, d’innombrables plantes et fleurs multicolores, délicatement agencées avec goût. Des géraniums, des oeillets, des jasmins resplendissent sur les murs blancs immaculés de chaux. Rivalisant d’originalité, les patios se transforment ainsi en de véritables écrins de végétation florale que les habitants de Cordoue vous convient à découvrir, tout en dégustant quelques tapas autour d’un bon verre de Montilla-Moriles.

patios-de-cordoba-232 patio_cordoba_o_c.jpg_1306973099

Parmi les invités, vous y croiserez peut-être le jury du concours décernant chaque année des prix aux plus beaux des patios, en fonction de leur décor végétal et floral. Ceux-ci resteront alors ouverts au public jusqu’à la fin du mois de juin avec l’opportunité, pour certains, de s’y loger.

5744892_orig

rejasConjointement à la Fête des Patios, se déroule aussi un festival offrant de nombreux spectacles folkloriques pour lesquels les meilleurs chanteurs et danseurs au monde de flamenco se donnent chaque année rendez-vous. Sans oublier enfin le fameux Concours des grilles et balcons, arborant de magnifiques décorations florales dans la plupart des rues.

Mais, seul la Fête des Patios, en raison de son caractère ancestral et des précieux échanges interculturels qu’elle revêt, est classée patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco. Les patios andalous, et en particulier ceux de Cordoue, occupent une véritable place dans le folklore populaire.

Dès l’époque romaine, dû au climat sec et chaud, les habitants de la ville adoptèrent la typologie de la maison à leurs besoins, faisant tourner leur habitat autour d’un patio qui comprenait généralement une fontaine en son centre et dans de nombreuses occasions, un puits recueillant l’eau de pluie. Les Musulmans par la suite réadaptèrent ce schéma en donnant accès à la maison depuis la rue par un « vestibule » et en faisant pousser une abondante végétation dans le patio pour augmenter la sensation de fraîcheur.

image-14

Un lieu idéal pour faire la fête en ce mois de mai, un véritable place to be… Olé!

Publié dans Espagne | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

PORTUGAL: Il était six fois à Fatima…

pastorinhos_09… trois petits bergers qui faisaient paître leur troupeau de brebis dans une bourgade du centre du Portugal. Quand soudain, vers midi, Lucia, Francisco et Jacinta aperçurent une lumière vive. Quelque peu effrayés, ils décidèrent de quitter les lieux. Mais en contrebas, sur un petit chêne vert, un nouvel éclair apparut sous forme d’une « dame plus brillante que le soleil » qui tenait dans ses mains un chapelet blanc. Elle leur demanda tout d’abord de prier davantage mais aussi de revenir durant les 5 prochains mois, même endroit, même jour, même heure. Et les enfants s’exécutèrent.

Toutefois, cette histoire fit grand bruit dans le village. A la sixième apparition, ils étaient 70 000 à accompagner les petits pastoureaux dans leur mission. Ainsi, elle leur dévoila être la « Dame au Rosaire » et leur demanda, cette fois, de construire à cet endroit une chapelle en son honneur.

nossa-senhora-fatima-375x211

Près d’un siècle plus tard, ils sont quelques cinq millions de dévots, issus des quatre coins du monde, à venir annuellement se recueillir à la Cova da Iria. Une transhumance hors norme que les jours de grandes manifestations comme aujourd’hui ont même contraint la ville à agrandir le sanctuaire.

Ce soir en effet, des centaines de milliers de pèlerins afflueront sur la Cova pour la Procession des Bougies qui étincellera la gigantesque esplanade sur laquelle fut construite la petite chapelle. Demain, la Procession d’Adieu qui clôture les célébrations, rendra un dernier hommage à Notre-Dame du Rosaire de Fatima devant le piédestal sur lequel est posée sa représentation, à l’endroit même où se dressait le petit chêne vert, à présent disparu.

blog--Fatima-2010_pape-pelerinage_esplanade-du-san-copie-1 0,,5569870_4,00

Ainsi se terminera le Pèlerinage de Fatima, le Lourdes portugais qui fait aujourd’hui partie intégrante des circuits du tourisme religieux catholique. Quant au nom du village évoquant plutôt l’Islam, il fait référence à une princesse locale prénommée Fatima qui, après avoir été capturée par les forces chrétiennes pendant l’occupation mauresque du Portugal, fut convertie au catholicisme en épousant le Comte d’Ourem.

Publié dans Portugal | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

JAPON: Quinzaine des sportifs obèses en string de soie

f3593376e95a5f6120802c39b9d3a1da_large sumo050 54c1a7dbef32543b0a03773f47118a63_large  Sumo2-621x326Au pays du Soleil levant, les premiers demi-dieux viennent de fouler le sol du dohyô ce week-end. Quelques 150 kg en moyenne, de chaque côté des lignes blanches, se jaugent avant de commencer à charger dans une arène d’argile tassée de 4,55 mètres.

Natsu-basho-2015

Nous sommes à Tokyo pour le troisième et plus important tournoi mondial de sumo. Une tradition lourde de 2500 ans que les Japonais et amateurs du genre ne manqueraient pour rien au monde. Les places sont chères et se réservent longtemps à l’avance. Car, durant quinze jours, les rikishi, ces impressionnants lutteurs de sumo, vont s’affronter pour poursuivre leur ascension au titre de yokozuna, celui de champion suprême, véritable demi-dieu au Japon. Et pour cause, l’entraînement est drastique! Ne devient pas fort et obèse qui veut…

Dès 5 heures du matin, les rikishi pratiquent endurance, souplesse et force, jusque 11 heures environ. Les plus forts sont capables de déplacer jusqu’à 300 kg… Après 6 longues heures de dur labeur à jeun, s’ensuit alors le moment des soins hygiéniques correspondant au bain et au passage chez le tokoyama (comprenez le coiffeur). Les cheveux des lutteurs nécessitent en effet beaucoup d’entretien car ils ne sont jamais coupés avant l’âge de la retraite. Chaque jour, ils sont soigneusement huilés et noués en chignon.

DSC_0736_177034  fokn  sumo00009Midi sonne enfin! Et le premier repas de la journée arrive. Au menu, le traditionnel  chankonabe constitue un genre de ragoût de poulet au saké ou au mirin. Mais ne vous y trompez pas, le chankonabe est composé d’une grande quantité de protéines, généralement du blanc de poulet sans la peau, du poisson frit, du tofu, du bœuf et des légumes comme le daikon (radis), le chou chinois, ou les champignons shiitake. Il est très gras et très salé, pour aider les lutteurs à assimiler conjointement une énorme quantité de riz ou de nouilles  ainsi que divers « amuse-gueules » (beignets de poissons, boulettes de viande, pâté de tofu, gâteaux de riz, bouillon de nouille, etc), le tout accompagné de boissons sucrées (jus de fruit, sodas, bières, ..).

Chanko_2  chankonabe-4-1024x682

Au moment de la digestion, amorphes, les rikishi sombrent dans une longue sieste jusqu’au milieu de l’après-midi afin de stocker un maximum de graisse et de prendre du poids. Quelques heures plus tard, ils remettent le couvert, ou plutôt la baguette avec le même menu, juste avant d’aller dormir, selon les mêmes principes d’engraissement. Ce gavage monotone représente quotidiennement entre 8 000 et 10 000 calories par jour, l’équivalent d’une vingtaine de gros hamburgers…

Sumo_ceremony

C’est qu’il faut tenir la forme et le rythme! Ces grands tournois annuels, appelés basho, sont organisés chaque mois impair et sont empreints de nombreux rituels et cérémonies traditionnelles. Les femmes y sont, par exemple, interdites car considérées impures selon la tradition shintoïste qui ne tolère pas de sang sur le dohyô. Quant aux règles du sumo, elles sont très codifiées, malgré l’absence étonnante de catégories de poids dans les combats. Chaque rikishi peut donc affronter un adversaire pesant de 70 à 280 kg. Ce qui rend parfois certains combats pour le moins cocasses.

Publié dans Japon | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

BELGIQUE: Lancer de chats du haut du beffroi

réf. 26534

Beffroi de la Halle aux draps © Yann Tirent

Il est près de 18h à Ypres, l’heure de la condamnation a sonné. Le bouffon de la Ville grimpe au sommet du beffroi de la Halle aux draps. Il est fin prêt pour son légendaire lancer de chats, une caisse pleine à ses côtés de spécimens félins… en peluche!

Rassurez-vous, l’heure n’est évidemment plus à la barbarie mais bien aux fêtes et réjouissances. Toutefois, cette tradition macabre puise bel et bien son origine dans le passé de la ville.

En 962, un Mercredi des Chats fut instauré aux alentours de l’Ascension par Baudouin 1er, Comte de Flandre, qui imposa à tous les Yprois de jeter deux ou trois chats vivants du haut de la tour de son château. A l’époque médiévale, les chats étaient perçus comme des êtres diaboliques, associés aux sorcières qui les recueillaient comme animal de compagnie.

Aujourd’hui, la ville d’Ypres a fait amende honorable de ce triste passé, et le chat en est même devenu l’emblème, jusqu’au coeur de sa gastronomie avec les délicieux « kattenklauw », petites viennoiseries en forme de patte, fourrée de crème pâtissière, de sucre candi, de petits morceaux de pomme et de raisins.

Kattenklauw

Mais Ypres, c’est aussi et surtout son célèbre Kattenstoet, le Cortège des chats, précédant le lancer. Dès 15h, la parade se met en marche, enchaînant une série de tableaux autour de la thématique féline. Sur le catwalk, on y croise entre autres Gardfield, Musty, d’adorables snoezepoezen mais aussi des chats japonais  venus spécialement de Kan-Nami Town.

536407655_c6236aaaa8_o 3535877732_c73d57449b_o

Bien sûr, les mascottes du Kattenstoet sont également au rendez-vous, à savoir la célébrissime famille de géants: Minneke Poes, son mari Cieper et leur enfant Piepertje. Ypres est aujourd’hui plus que jamais la Ville des Chats.

f0062821_6225611

1301164617_29

http://player.vimeo.com/video/40029049?portrait=0&%3Bcolor=6abc59

Publié dans Belgique | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

THAILANDE-LAOS: Bunga Bunga dans les nuages

repp2806.1148183D’humeur coquine aujourd’hui? Alors, en route pour le Nord-Est de la Thaïlande et le Laos où se déroule actuellement un véritable concours de phallus volants!

La pleine lune de ce soir a attisé les esprits et fait monter la température dans tout la région jusqu’aux villages les plus reculés. Les habitants ont sorti leurs plus beaux attributs, c’est Bun Bang Fai Festival!

Fantasme du jour: faire l’amour aux nuages en tirant la plus belle fusée en bambou. Attention,  certaines peuvent mesurer jusqu’à 8 mètres de long et contenir plus d’un demi kilo de poudre. En fait, les engins ont, au préalable, fait l’objet d’une sélection suivant des canons de beauté à respecter. Seul les fusées catégorisées ont le droit de s’envoyer en l’air. Toutes les 10 minutes a lieu un tir de fusée qu’un jury évalue selon différents critères: vitesse, distance, trajectoire, esthétisme du nuage de vapeur, … Certaines fusées pénètrent le ciel à plus de 3000 mètres de hauteur.

Bun-Bang-Fai-Rocket-Festival Rocket-Festival-2

A la fin de la journée, les tireurs les plus performants se verront récompenser tandis que les impuissants dont la fusée n’a même pas décollé seront trainés dans les mares boueuses stagnant au pied de la zone de lancement.

imagesCar le but de ce festival est avant tout de contenter le dieu de la pluie, Phaya Thaen, afin qu’il déverse ses eaux providentielles tout au long de la saison pour profiter d’une récolte abondante. Cette orgie pyrotechnique puise sa source dans des croyances ancestrales pré-bouddhistes selon lesquelles les nuages ainsi fécondés par les fusées déclencheront la mousson.

5732913258_f3450cdbbc_o

© Bernd Mechsner

En attendant, c’est la Beerlao qui coule à flot lors du Bun Bang Fai qui dure en réalité trois jours, offrant également spectacles de musique et de danse ainsi que des défilés de chars.

La plus célèbre des compétitions du jour se déroule en Thaïlande, dans la province de Yasothon à 500 kilomètres environ de Bangkok.

Publié dans Laos, Thaïlande | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire