FRANCE: Douliou-douliou Saint-Tropez

BRAVADE SAINT-TROPEZ 2013

En plein Festival de Cannes, c’est Saint-Tropez qui fait son cinéma avec ce nouvel épisode du « Capitaine en Bravade ». Le scénario est le même depuis près d’un demi-millénaire. Pendant trois jours, les habitants de la ville honorent leur saint patron, en costumes traditionnels et artillerie d’époque.

Parce que Tropez a bel et bien existé! C’est même l’un des premiers martyrs chrétiens italiens. Brillant officier de l’époque romaine, sa tête fut mise à prix par l’empereur Néron, lorsqu’il fit une profession de foi solennelle à l’occasion d’une fête en l’honneur de la déesse Diane. Revendiquant sa chrétienté, Tropez fut condamné à affronter les fauves. Mais… ceux-ci se couchèrent devant lui. Il fut alors attaché à une colonne et flagellé. Mais… celle-ci se détacha et se renversa. Il fut ensuite décapité et cette fois, bien mort.

images-2Sa tête sera récupérée par les habitants de Pise (sa ville natale) et conservée jusqu’à aujourd’hui dans une chapelle de la ville qui lui est dédiée. Le reste de sa dépouille fut jeté dans une barque avec un chien et un coq puis, abandonné aux courants de la mer à l’embouchure de l’Arno. Poussée par les vents, la barque vint accoster dans le golfe de la ville d’Héracléa. Une femme pieuse, Célerine, avertie mystérieusement de son arrivée, accourut et recueillit avec soin les restes du corps. On édifia un lieu de culte en l’honneur de Saint Tropez et le transfert de la dépouille eut lieu le 17 mai.

Mais… au 16ème siècle, se jouèrent d’autres drames, version « Pirate des Méditerranées ». Afin de protéger la procession se rendant à la Chapelle de Saint-Tropez, face à d’éventuelles attaques, le conseil de la Communauté décida de désigner sous le nom de Capitaine de Ville, le chef de la milice locale chargé de recruter et commander les hommes nécessaires à la défense de la Cité. Depuis, cet événement est commémoré en grandes pompes, chaque année, à la même date sous la forme des Bravades de Saint-Tropez.

Steve Lorillere | Saint-Tropez Photo | Twitter | facebook Marc de Delley | Saint-Tropez Photo | Twitter | facebook

Au casting, des soldats et des marins, accompagnés des prêtres du golfe, défilent dans les rues de Saint-Tropez, au son des tambours et des fifres de la clique. Les Bravadeurs font alors retentir les tromblons et les fusils en l’honneur du Saint, comme à l’époque où ils allaient au combat ou protégeaient la procession.

BRAVADE DE SAINT-TROPEZ

Ad usque fidelis

(devise de Saint-Tropez)

Publicités
Cet article, publié dans France, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s