ITALIE: La Course des Cierges où le vainqueur est d’office…

L’équipe jaune de Saint Ubaldo! Tricherie? Pas du tout, vous répondront les Eugubins qui célèbrent aujourd’hui la millénaire Festa dei Ceri (Fête des Cierges) en l’honneur du saint patron de la ville… Ubaldo pardi!

Nous sommes au coeur de l’Italie profonde, dans la région d’Ombrie, à Gubbio, petite bourgade d’environ 30.000 habitants. Fin d’après-midi, les trois équipes sont sur les starting blocks. Pour les différencier, les hommes, tous vêtus de pantalons blancs et d’écharpes rouges à la taille, portent des chemises colorées selon le saint représenté: jaune pour San Ubaldo (patron des maçons), bleue pour San Giorgio (protecteur des artisans) et noire pour San Antonio (protecteur des paysans).

ceri01-1

Chaque équipe porte un cierge, c’est-à-dire un énorme appareillage en bois mesurant 7 mètres de hauteur, pesant 300 kg et dont le  sommet est couronné de la statue du saint respectif. Emmanché verticalement sur des brancards en forme de H, chaque cierge peut alors être transporté à l’épaule.

ceri-4x2009-sfocatura_0  Ceri-Di-Gubbio-Yellow-and-Blue-at-the-Corner-1024x655

img_1418

18h: le coup d’envoi est lancé! C’est parti pour une course folle et effrénée dans les petites rues médiévales de Gubbio, depuis la Grande Place qui relie le Palais des Consuls jusqu’au sommet du mont Ingino, dans la Basilique de Saint Ubaldo. Dans l’ordre de départ, les premiers à partir sont bien sûr les ceraioli (ciriers) d’Ubaldo, suivis de ceux de Giorgio et enfin, l’équipe d’Antonio.

A présent, tout se joue sur l’habilité, la force et l’expérience des porteurs pour mener “sain et sauf” chaque cierge à la Basilique, en évitant les chutes, les murs, les fenêtres et surtout les oscillations périlleuses. La hauteur des cierges, la vitesse et la difficulté du parcours sont autant d’éléments qui rendent la course extrêmement difficile mais passionnante.

Festa dei Ceri ,San Ubaldi,15.May

Festa dei Ceri ,San Ubaldi,15.May

A l’arrivée, ô surprise, le saint vainqueur est San Ubaldo! Depuis plus de mille ans, le gagnant, tout comme le programme de la fête, est immuable. C’est, en effet, une des manifestations les plus anciennes et connues du folklore italien, les ceri (cierges) étant le symbole de l’étendard et du drapeau officiel de l’Ombrie. Depuis 1160, les Eugubins célèbrent la Festa dei Ceri à laquelle participe toute la population de Gubbio. Celle-ci s’y prépare d’ailleurs toute l’année. C’est une fête tellement ancrée dans les traditions que même pendant la guerre, en l’absence d’hommes, ce furent les femmes qui prirent la relève et portèrent les cierges.

Dans les semaines à venir, deux autres courses seront organisées afin d’initier les plus jeunes à la tradition. Pour la Corsa dei Ceri Mezzani (cierges moyens), les porteurs seront choisis parmi les adolescents tandis que la Corsa dei Ceri Piccoli (petits cierges) fera courir les enfants, les appareillages étant bien entendu remplacés par des copies réduites et plus légères.

Corsa dei Ceri Mezzani, Gubbio, 2012

Corsa dei Ceri Mezzani, Gubbio, 2012

Publicités
Cet article, publié dans Italie, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s